CBD Meyrin

Il est obtenu, comme déjà mentionné, à partir de Cannabis Sativa, qui a fait l’objet, au fil du temps, de plusieurs études botaniques et d’expériences ultérieures afin d’obtenir un produit n’ayant pratiquement aucun effet sur la psyché.
En fait, il existe deux types de Cannabis Light qui diffèrent l’un de l’autre par leur contenu, respectivement inférieur et supérieur à celui de la CDB.

La marijuana légale avec un niveau élevé de Cannabidiol produit, en particulier, des effets relaxants musculaires, antiépileptiques, anti-inflammatoires et antioxydants ; la sensation de tranquillité que le sujet peut ressentir est, au contraire, le résultat du niveau négligeable de THC.
De plus, sa consommation n’induit pas les effets psychotropes tant redoutés, ne provoque pas d’intoxication ou de paranoïa d’aucune sorte.
Le CBD, contenu en pourcentages élevés, fait aussi du produit un allié valable contre la migraine, les douleurs menstruelles et l’inconfort aux articulations, les faibles concentrations de THC favorisent également l’état de veille et le sujet reste donc vigilant.

Toutefois, selon les experts, le lien entre la substance, les caractéristiques intrinsèques du consommateur et la manière dont elle est consommée ne doit pas être sous-estimé.
Il faut également tenir compte du fait que les cannabinoïdes sont présents dans la plante sous forme carboxylée (ou non active) et qu’ils ne peuvent donc avoir aucun effet sur le système nerveux.

Cependant, la consommation de Cannabis light nécessite très souvent l’échauffement de la substance, ce qui implique donc l’activation de cannabinoïdes : à la lumière de cela, il serait donc souhaitable de réévaluer, pendant l’usage, les concentrations de THC afin d’établir plus précisément la réponse du cerveau.

Les effets, en général, se révèlent en quelques minutes si le produit est fumé, alors qu’en cas d’ingestion, le temps est plus long. De plus, ils ont une durée variable : dans le premier cas, ils régressent en quatre heures, alors que dans le second cas, ils sont indispensables jusqu’à quatorze heures.
Risques et contre-indications

En raison de sa composition, le cannabis light n’a pas d’effets secondaires particuliers. Cependant, les risques associés à la combustion ne peuvent être négligés, notamment les néoplasmes malins et les troubles des systèmes cardiovasculaire et respiratoire.
L’abus de grandes quantités de CBD n’est cependant pas recommandé pour les femmes enceintes car il semble avoir un effet négatif sur le placenta, affectant sa fonction.
Le cannabis léger associé au tabac peut également induire chez le sujet une forme de dépendance connue sous le nom de tabagisme.

Enfin, une attention particulière doit être accordée à la conduite des véhicules : le Cannabidiol (CBD) a des effets négligeables sur la capacité de conduire, mais dans la marijuana légale il y a, cependant, quelques traces de THC qui peuvent être détectées pendant un contrôle ; l’individu peut donc être positif au test et être déclaré inapte à conduire.
L’ingestion de Cannabs light est cependant à éviter en cas de troubles cardiaques et/ou respiratoires.

En savoir plus :

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cannabidiol
  2. https://swissbotanic.ch/

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *